Transfunéraire / transfunerario

Ce carnet est destiné à rendre compte des recherches entreprises dans le cadre du programme de recherche « Transfunéraire – Violences de masse et pratiques funéraires : approche comparative des rituels collectifs de ré-inhumation en Europe et en Amérique-Latine, XXe-XXIe siècle » financé par une bourse ANR (2020-2022). Notre programme est réalisé par deux équipes d’anthropologues sociaux travaillant sur l’Europe (sous la direction d’Elisabeth Anstett) et sur l’Amérique-Latine (sous la direction de Valérie Robin Azevedo) ; il propose d’effectuer une analyse comparative des pratiques funéraires qui ont actuellement lieu en Europe et en Amérique-Latine, dans des contextes marqués par la violence extrême et la mort de masse. Il vise à éclairer leurs transformations les plus contemporaines mais aussi les bricolages rituels, religieux et politiques mis en œuvre pour faire avec des corps fragmentés ou une absence inéluctable de corps. Au-delà d’une interrogation sur l’adaptabilité des grammaires et des lexiques funéraires, et d’un questionnement sur l’impact des pratiques médico-légales, notre objectif est de saisir les enjeux de ces transformations et les modalités de reconfiguration de la relation aux défunts ré-inhumés. Dans ces situations mortuaires inédites, une compréhension empirique et précise des procédures matérielles et symboliques entourant le destin posthume des restes humains ou des corps absents, ambitionne ainsi de mieux cerner les mécanismes socioculturels de la résilience en temps de crise. Ce blog rendra compte des différentes opérations de recherches entreprises (missions de terrain, collectes de données), des événements scientifiques organisés ou associés, des publications réalisées ainsi que des opérations de valorisation menées en direction du grand public.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.