Compte rendu : Intervention de Juliette Cleuziou dans le séminaire Anthropologie de la violence, de la mort et du deuil

Le 9 janvier 2023, pour la septième séance du séminaire Anthropologie de la violence, de la mort et du deuil (programme), nous avons eu le plaisir d’accueillir Juliette Cleuziou (LADEC / Université Lumière – Lyon 2). Sa présentation, intitulée « Prendre soin des morts : leadership et liens transnationaux au sein de la diaspora tadjikistanaise en Russie », s’est poursuivie par de riches échanges avec la salle.

Le Tadjikistan connaît une forte instabilité politique et économique depuis son indépendance (1991, dissolution de l’URSS) et les migrations vers la Russie, principalement de jeunes hommes, sont nombreuses. C’est auprès de cette diaspora tadjikistanaise en Russie (principalement à Moscou, en région moscovite et à Tver) que se sont concentrées les récentes recherches de terrain de Juliette Cleuziou. Son intérêt s’est portée plus particulièrement sur l’économie rituelle de la mort en contexte migratoire, notamment dans le cadre du projet qu’elle a porté et coordonné : « Faire circuler les morts. Étude des rituels et de l’économie funéraires postsocialistes en contexte migratoire » (REFPoM), financé par l’ANR.

Ainsi, Juliette Cleuziou porte son attention sur les soins accordés aux morts tadjikistanais en Russie et sur les aspects logistiques permettant – ou non – le rapatriement des corps au pays. Dès lors, elle s’interroge sur la place des pratiques – notamment la constitution de caisse informelles de prévoyances – comme supports de la constitution de groupes diasporiques, de groupes communautaires et, ce faisant, sur l’émergence de “leaders communautaires” (terme de Juliette Cleuziou).

La captation vidéo de cette séance sera prochainement accessible en ligne.

Pour retrouver toutes les séances du séminaire ré-écoutable, cliquez ici.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search