La malemort. Deuils, rituels et Covid-19: publié dans les « Carnets de Terrain »

par Laura M. Panizo et Valérie Robin Azevedo.

Illustration par Margarita Cubino.

« Nous ne sommes pas habitué.es à côtoyer des corps en putréfaction sur la voie publique, ni au contact de la mort de masse et invasive. Ou peut-être avons-nous en fait oublié les expériences collectives de cohabitation avec les macchabés issus des guerres, génocides et autres pandémies ? En comparant la mortalité actuelle avec les pandémies du passé, la distance temporelle invite à la prudence quant à l’idée d’exceptionnalité et d’étendue de ce qui nous arrive ».

https://blogterrain.hypotheses.org/15966

Article préalablement publié en espagnol sur le blog de l’IFEA et repris par le site de la revue Anfibia.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.