La malemort. Deuils, rituels et Covid-19: publié dans les « Carnets de Terrain »

par Laura M. Panizo et Valérie Robin Azevedo.

Illustration par Margarita Cubino.

« Nous ne sommes pas habitué.es à côtoyer des corps en putréfaction sur la voie publique, ni au contact de la mort de masse et invasive. Ou peut-être avons-nous en fait oublié les expériences collectives de cohabitation avec les macchabés issus des guerres, génocides et autres pandémies ? En comparant la mortalité actuelle avec les pandémies du passé, la distance temporelle invite à la prudence quant à l’idée d’exceptionnalité et d’étendue de ce qui nous arrive ».

https://blogterrain.hypotheses.org/15966

Article préalablement publié en espagnol sur le blog de l’IFEA et repris par le site de la revue Anfibia.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.