Intervention de Florence Galmiche au séminaire Anthropologie de la violence, de la mort et du deuil, en ligne.

Il est à présente possible de ré-entendre l’intervention de Florence Galmiche (MCF en anthropologie, Université de Paris, membre du programme de recherche Cortem) qui a eu lieu en octobre 2021 au séminaire AVMD.

Intitulée “Prendre soin des âmes amères d’un pays disparu : Rapatriements contemporains des morts coloniaux coréens au Japon“, sa communication porte sur le cas des morts coréens au Japon, leur prise en charge par des moines bouddhistes japonais et l’impossibilité perçue de leur rapatriement dans une Corée à présent divisée. Elle met en lumière les enjeux du traitement funéraire et de l’identification de ces morts, des lieux et des temporalités multiples de leurs sépultures, ainsi que leur agentivité particulière, ni complètement du côté des entités protectrice ni de celui des morts vengeurs.

ré-écouter l’intervention de Florence Galmiche

Pour retrouver toutes les séances du séminaire ré-écoutable, cliquez ici.

Les fantômes au Pérou : entretien avec Valérie Robin Azevedo sur le blog de AD HOC

Dans le cadre du huitième numéro de la revue Ad Hoc : Le fantôme, Valérie Robin Azevedo répond aux questions de Ricardo Bedoya-Forno.

Retrouvez l’interview sur le blog de l’association Ad Hoc:

Retrouvez également sur le blog AD HOC les autres entretiens publiés dans ce numéro.

Ad Hoc n°8: Le Fantôme. Comité scientifique : Marianne Di Benedetto, Norela Feraru, Laura Mainguy. Mars 2021

Publication : Numéro spécial “Inhabiting Mourning”

Le numéro spécial de la revue Bulletin of Latin American Research, “Inhabiting Mourning” (vol. 40 Issue 2, 2021) coordonné par Gabriel Gatti et Valérie Robin Azevedo est disponible en ligne.

Avec les contributions de Juan Pablo Aranguren et Laura Panizo.

The special issue explore “The possibility of inhabiting mourning, that is, of living with pain, absence, and catastrophe in a lasting and structured way”. How is mourning manifested in societies pierced by violence and conflict? What type of imagination does mourning awaken? How is the bad death structured publicly?

La malemort. Deuils, rituels et Covid-19: publié dans les “Carnets de Terrain”

par Laura M. Panizo et Valérie Robin Azevedo.

Illustration par Margarita Cubino.

“Nous ne sommes pas habitué.es à côtoyer des corps en putréfaction sur la voie publique, ni au contact de la mort de masse et invasive. Ou peut-être avons-nous en fait oublié les expériences collectives de cohabitation avec les macchabés issus des guerres, génocides et autres pandémies ? En comparant la mortalité actuelle avec les pandémies du passé, la distance temporelle invite à la prudence quant à l’idée d’exceptionnalité et d’étendue de ce qui nous arrive”.

https://blogterrain.hypotheses.org/15966

Article préalablement publié en espagnol sur le blog de l’IFEA et repris par le site de la revue Anfibia.